René DescartesLogo Google Google et le site « Descartes et les Mathématiques » pour les mobiles

Merci à Google qui assure 80% du trafic vers mes sites !

Référencement Google pour Patrice Debart

Google Fan Wikipédia Jusqu'en 2012, le site était bien exploré par Google, avec des PR de 1 à 3, et 7 pour mes pages WikiPédia.
484 articles sont référencés, dont 180 ont été placés dans les « premières pages », mais depuis l'application de l'algorithme Panda, il n'en reste plus que 111 et 63 références ont été supprimées.

Les images sont bien référencées.

Chaque mois 1 700 requêtes de recherche impriment des pages citant mon site (en moyenne à la sixième place). 600 000 pages de résultats sont affichées et 30 000 clics (5%) y chargent une de mes pages.

175 pages référencées dans les SERP avec « site:debart.pagesperso-orange.fr » et 40 résultats avec « site:www.debart.fr ».

Par contre, le moteur ne tient pas compte des balises « rel="nofollow" », qu'il a pourtant inventées, et trop de fichiers « doc », « pdf » ou « g2w » de GéoPlan sont encore référencés, avec un snippet fantaisiste, malgré le fichier « robot.txt ». Les demandes d'effacement sont refusées.

Le fichier sitmap est performant, mais un fichier nositemap serait aussi souhaitable. Pour les fichiers « doc » et « pdf », il faudrait pouvoir indiquer le snippet et un lien « link rel="canonical" ».

Même avec des guillemets, Google confond « Debart » avec « Débat », « Départ » ou « de Bart » ; « Patrice » avec « Fabrice » ; « Patrice Debart » avec « Enjalbert Patrice, Debart Françoise » !

De même, Google confond « Aire » avec « Aide » ; « Géoplan » avec « Geogebra ».

Copies non autorisées

Pour mes fichiers piratés, mes balises « rel="nofollow" » ont été supprimées et leurs adresses ont été rajoutées dans le sitemap.txt.
Malgré tout, dans les recherches, on retrouve souvent la copie avant la page originale !

Pages du site piratées

Outil de test des données structurées

Recherche personnalisée Google

Site Descartes et les mathématiques

Beaucoup de travail pour rien : en mars 2014 j'ai modifié toutes mes pages, mais Google arrête l'autorship en juillet !
Après avoir rajouté Patrice Debart à la suite des noms de page, maintenant les SERP ajoutent après les noms courts - Descartes et les Mathématiques ;
et après les noms de page très courts il rajoute - Descartes et les Mathématiques - recherche. Pourquoi « recherche » ?

Historique

2009 : l'adresse pagesperso-orange.fr/debart/ devient debart.pagesperso-orange.fr : pour Google, les PR de ces pages resteront à zéro pendant deux ans !

2011 : Google a très mal géré la rénovation du portail MIAM. Malgré les balises « no follow », il me cite toujours depuis « maths.ac-aix-marseille.fr », ainsi que de nombreuses figures GéoPlan qui n'auraient jamais dû être référencées.
Plus curieux, des recherches sur « debart.pagesperso-orange.fr » ou « www.debart.fr » ne trouvent pas le fichier demandé, mais renvoient sur des pages MIAM exclues du référencement.

2012 : Remplacement du format libre des pages par des tableaux  : une case pour la figure, une case pour l' énoncé et les indications.

L'algorithme Panda aurait dû éviter le référencement des pages copiées. C'est un échec complet et maintenant le référencement est pourri par quantité de pages publicitaires : sous prétexte d'étude de réputation, elles proposent des bookmarks sans intérêt, et souvent le lien vers mon site n'aboutit pas.
En conséquence, en 2012, le site accuse une baisse de fréquentation de 50 %, le ramenant au niveau de l'année 2008.

2013 : Cette séparation de-l’image des commentaires ne convient pas à Google : nouvelle mouture avec, dans la même case, le texte à côté de l'image.

2014 : Pour l'adaptation aux mobiles tout le site est encapsulé dans des tableaux de 1024 pixels, ou 1300 pixels pour les images de 640 pixels de large sur deux colonnes.

Les commentaires des figures est modifié par alt="indications en minuscules avec copyright Patrice Debart", et est ajouté un titre avec majuscules ou accents.
Le texte est placé en dessous de l'image.

2015 : Reprise des pages avec les normes responsive web design du mobile friendly de Google.
Le travail sur les images et l'adaptation aux mobiles a permis de retrouver une fréquentation plus classique

2016 : Passage au html 5.

Dégradation de l'analyse des résultats : Google ne communique plus les expressions permettant d'atteindre les pages et des sites comme Facebook, WikiPédia ou GeoGebra Tube n'utilisent plus le referrer javaScript ; fonction permettant de connaître l'URL sur laquelle était l'internaute avant d'arriver sur mes sites.

Page mobile friendly Adaptation du site au Mobile friendly

2014 : Pour l'adaptation aux mobiles tout le site est encapsulé dans des tableaux de 1024 pixels, ou 1300 pixels pour les images de 640 pixels de large sur deux colonnes.

Les commentaires des figures est modifié par alt= "indications en minuscules avec copyright Patrice Debart", et est ajouté un titre avec majuscules ou accents.
Le texte est placé en dessous de l'image.

Mars 2015 : reprise des pages avec le nouveau responsive web design du mobile friendly de Google.

En juin, j 'ai donc modifié l'affichage des pages avec l'instruction viewport avec device-width, initial-scale=1.0

L'affichage est alors optimal sur tablette et mobile.
Mais Google disqualifie 75 pages, souvent à tort, pour contenu plus large que l'écran,
ce qui ne veut rien dire pour les smartphones qui adaptent le contenu à la taille de l'écran.

Les dimensions fixes des tableaux sont supprimées et ils sont modifiés, le plus souvent en une seule colonne, avec les figures à gauche.

Ce travail permet une amélioration de l'écriture des polices pour les mobiles et de la présentation sur tablettes,
mais une dégradation de la présentation sur les grands écrans et sur les smartphones.

Novembre 2015 : adaptations des pages à de nouvelles normes :
  – Limiter la largeur des images à 585 pixels pour des pages de 600 pixels maximum. Bizarrement, les images standard web 640 × 480 sont à exclure !
  – un titre h2 à h4 avant la figure, l'image entre les balises <div> et </div>, suivie de légende et de paragraphes de commentaires.
  – reprise de la balise alt pour la description informatique des figures avec majuscules et accents, la balise title destinée aux internautes.

Duplication de 30 pages trop larges, création d'une deuxième URL distincte pour un contenu optimisé pour les mobiles
avec des images moins larges et un affichage sur une seule colonne.

50 pages sont aménagées et il ne reste plus que 25 pages inadaptées aux mobiles.

2016 : Passage au html 5 ;
Remplacement des codages windows <meta http-equiv="Content-Type" content="text/html; charset=iso-8859-1"> ou
<meta charset="windows-1252"> par le codage unicode <meta charset="UTF-8"> ;
Remplacement des balises <a name="..."> par <a id="..."> ;
Utilisation des styles css pour les tables, en supprimant les dimensions, et codage par class.

Novembre 2016 : toutes les pages ont été corrigées, mais encore 30 pages seraient non compatibles !
Le contenu est dit plus large que l'écran et les liens trop rapprochés. Paradoxalement lorsque l'on diminue la taille de la page, les liens encore plus proches ne font plus d'erreur !

Décembre 2016 : Encore une modification des pages, et contraiement à la recommendation d'insérer le code viewport initial-scale=1.0, une diminution de la taille de l'affichage avec initial-scale=0.75.

Le sabotage mobile friendly continu : 100 pages sont maintenant disqualifiées, toutes par erreur : contenus plus large que l'écran selon l'ergonomie mobile, mais pages adaptées aux mobiles d'après le test de compatibilité mobile.

Mars 2017 : Problèmes résolus; seulement 14 pages sont encore déclaréesnon conformes.

Recherches se trompant d'images

ellipse d'Euleur - figure Geogebra - copyright Patrice Debart 2010

Ellipse d'Euler

La recherche d'image « ellipse d'Euler » trouve bien cette image, mais l'attribue au site qui l'a recopiée (à titre d'illustration)

Trop souvent Google référence les copies dans d'autres sites, à la place du travail original.

Dans la recherche "Patrice Debart", 60 images sur 430 me concernent.

Dans un grand désordre, les figures géométriques sont mélangées avec des photos qui, en général, n'ont rien à voir avec moi.

Les recherches d'images confondent le thème de l'image avec les thèmes de la page contenant l'image.
Plus des trois quarts des résultats n'ont aucun rapport avec la recherche.

Recherche d'images

Geoplan pour rencontres avec Google

Recherches associées à analyse avec géoplan :

geoplan mobi

C'est comme cela que Google contourne le contrôle parental et pense motiver nos élève pour l'étude des courbes.

Abus

Google sans conscience n'est que ruine de l'âme.

La fin du triangle : pour la recherche du mot « triangle », seulement trois résultats sur dix concernent la géométrie, et sans WikiPédia, le triangle mathématique disparaîtrait complètement !

La fin du cube : « Le Cube » est une marque déposée par « Art 3000 », association qui gère un espace multimédia à Issy-les-Moulinaux. À quand des royalties pour faire un cours de mathématiques ? En attendant c'est Google qui les touchent, hors impôts, avec un recherche cube avec un seul résultat géométrique (WikiPédia) !5

geoplan mobi : c'est comme cela que Google contourne le contrôle parental et pense motiver nos élève pour aborder la géométrie par la géolocalisation !

« Descartes et les Mathématiques » (Strato)

Me contacter

Icône GéoPlan La géométrie dynamique avec GéoPlan

GeoGebra avec GeoGebra

Page pour mobiles Google friendly ; sur ordinateur, cette page pour grand écran

Page créée le 31/8/2012
mise à jour le 11/11/2016